Le « moi » au pluriel

De ce « mois » si spécial caractérisé par octobre rose, à ce « moi » qui, à son échelle peut essayer de faire changer les choses. Zoom sur une double signification, pour une fois de plus tenter d’être à la hauteur de l’occasion. Pour elles, essayons de leur donner des ailes.

Au cœur d’un média destiné au basket féminin, nous ne pouvions manquer l’occasion de nous aussi, soutenir la recherche contre le cancer du sein. Alors à notre manière, Or-jeu a décidé de sublimer toutes celles et ceux s’unissant pour cette cause.

Pour commencer cet article, rien de plus évocateur que quelques chiffres sur cette maladie :

1 : c’est le cancer le plus fréquent chez les femmes

58 000 : c’est le nombre moyen de nouveaux cas détectés chaque année en France

50 – 69 ans : c’est la tranche d’âge où le cancer a le plus de chance de se développer

1/8 : c’est la probabilité qu’une femme développe un cancer du sein

9/10 : c’est la probabilité (au stade précoce) de soigner un cancer du sein

Tout le basket français uni pour ce « moi » au pluriel :

De la ligue féminine de basket-ball aux clubs féminins comme masculins, beaucoup se sentent concernés et agissent à leur manière. Entre soutien financier et/ou moral, différentes solutions s’offrent à chacun, pour participer à la lutte le contre le cancer du sein.

En effet, du côté de la SIG Strasbourg, les SIGmen joueront tout le mois d’octobre 2020 avec un maillot collector rose.

Plus au sud, à Toulouse, le TMB évoluant en ligue 2 (LF2) à lui décidé de mettre en vente des bracelets. Chaque personne pourra acheter ce dernier au prix qu’il le désire afin de faire un don à l’association ruban rose. L’ensemble des fonds récoltés seront reversés à l’association.

Enfin, pour notre troisième exemple, nous avons décidé de mettre en valeur les institutions. En effet, la ligue féminine de basket-ball (LFB) et la Fédération Française de basketball (FFBB), deux acteurs essentiels dans la sphère basket montrent l’exemple. D’un côté, la LFB sensibilise à travers des messages vidéo, de l’autre, la FFBB a effectué un don de 20 000€ à l’association Ruban Rose.

Ces trois exemples ne sont qu’une infime partie des actions mises en place par les clubs, fédérations, ligues ou joueuses/joueurs pour soutenir la lutte contre le cancer du sein. Toute mobilisation, quelle qu’elle soit donne du sens, du sens à ce « moi »  au pluriel. Parce que c’est peut-être pour vous, pour une amie, un membre de votre famille ou tout simplement pour prévenir un avenir où ensemble la vie serait plus belle. Oui donner c’est recevoir, aujourd’hui plus que jamais c’est pour elles.

Alors oui merci, merci au basket de nous rassembler sur des causes où nous avons toutes et tous un rôle à jouer. Appartenir à quelque chose qui nous dépasse et pourtant qui nous unis à travers des valeurs. Fière de pouvoir écrire ces quelques lignes et donner du sens à mon existence.

Le soutien d’Or-jeu :

Parfois on dénonce, parfois on évoque des sujets d’actualités et puis parfois on se mobilise. Aujourd’hui, notre cœur est rose.

Les paroles c’est bien, les actes c’est mieux. Si s’unir est un début, avancer ensemble est une victoire. Alors, pour cette occasion et durant tout le mois d’octobre sur le post Instagram dédié à « Octobre rose » d’Or-jeu, chaque « like » rapportera 0,50€ à l’association ruban rose officiel. Pour qu’il y ait un peu de nous tous, entre basket féminin et solidarité. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous, pour elles, ça veut dire beaucoup.

Restez connectés. Pour ne plus jamais être Or-jeu !

Une question ? Contactez-nous !

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.