Agir pour lutter contre le sexisme

Qui n’a jamais entendu autour de soi cette phrase stéréotypée ? « Ah oui, elles sont fortes pour des femmes ». Que se cache-t-il derrière cette insinuation ? Chaque basketteuse se retrouve au cœur d’une spirale où le masculin est la norme ! Les propos sexistes persistent à l’égard des sportives et plus généralement au sein de notre société. Le sexisme est défini par le Haut Conseil à l’Egalité (HCE) comme une « idéologie qui repose sur le postulat de l’infériorité des femmes par rapport aux hommes » et se manifeste par des gestes, propos ou comportements sexiste ».

Nulle n’est épargnée, peu importe le parcours, le sport pratiqué, les femmes sont réduites à un corps. L’étude menée par OpinionWay en 2018 révèle que 99% des femmes ont déjà été victime d’un acte ou commentaire sexiste. Un chiffre sans appel qui met sous les feux des projecteurs une réalité bien trop laissée sous silence.

Si ces attitudes sont souvent banalisées au point que nous n’y réagissons même plus, elles sont autant d’expressions des stéréotypes entendus au cœur de la société ou des terrains. Mais qu’en est-il du basket féminin ? Reflète-il la société ?

Afin d’en savoir un peu plus, nous sommes partis à la rencontre d’Amandine Boisgrollier joueuse professionnelle de Sainte Savine (NF1) et coach de sport dans une salle de boxe. Elle a accepté d’évoquer pour Or-jeu ses deux univers… Zoom sur le sexisme.

Considères-tu que le sexisme est encore trop présent en France ?

Oui, rien que le fait de savoir qu’un homme et une femme peuvent avoir les mêmes fonctions, mais pas le même salaire, nous le démontre à ce jour.

Penses-tu que les femmes se sous-estiment ?

Je pense surtout que les femmes ne se soutiennent pas assez entre elles, et c’est dommage.

De manière générale, te considères-tu inférieure à un homme ?

Absolument pas ! J’ai toujours eu l’habitude d’être avec les garçons de ma classe depuis toute jeune. Je crois vraiment que les hommes et les femmes sont complémentaires avant tout.

Tu es coach dans une salle de boxe, considères-tu que c’est un monde d’homme ? Quelles comparaisons peux-tu faire avec le basket ?

La boxe se démocratise de plus en plus. « Boxnfit » en est l’image, en étant la première salle en France à avoir créé un tout nouveau concept autour de la boxe et du fitness afin de la rendre accessible à tous.

Et à l’heure actuelle, pour tout vous dire, la balance des adhérents pèse un peu plus lourd du côté des femmes. Les mentalités changent et se démocratisent.

La boxe ou le basket ?

Même si j’adore la boxe, le basket reste numéro un !

Coacher des filles ou des gars ?

Coacher des gars.

 

Une nouvelle fois, Or-jeu a décidé de soulever un fait de société encore trop présent sur des terrains de sport. Merci à Amandine Boisgrollier pour cette interview inédite. Au cœur de son parcours, elle prouve que les mentalités changent. Assez vite selon vous ? Et si la société a ses travers, nous pouvons toutes et tous faire quelque chose pour rectifier certaines choses. Si le sport est l’école de la vie, apprenons à nous sentir égaux sur un terrain. Pour que la place de la femme dans le sport et dans le basket féminin ne soit plus jamais Or-jeu.

Restez connectés.

Une question ? Contactez-nous !

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.